Sélectionner une page

Madame, Monsieur,

Le Gouvernement confirme son engagement auprès des ménages les plus modestes en généralisant à partir de fin mars 2018 le chèque énergie pour venir en aide aux personnes qui peinent à payer leurs factures d’énergie ou qui souhaitent rénover leur logement.
Ce chèque se substitue aux tarifs sociaux de l’électricité et du gaz actuels qui sont des tarifs réduits pour les ménages précaires. Je vous rappelle que ces tarifs sociaux ont pris fin au 31 décembre 2017.
En remplacement, le chèque énergie vise à mettre en place un dispositif plus équitable, qui bénéficie de la même façon à l’ensemble des ménages en situation de précarité et à améliorer l’atteinte de la cible de bénéficiaires. Son montant est plus élevé pour les ménages les plus modestes. L’expérimentation du chèque énergie dans les départements des Côtes d’Armor, de l’Ardèche, de l’Aveyron et du Pas-de-Calais en 2016 et 2017 a permis de valider le dispositif et de s’engager vers sa généralisation auprès d’environ 4 millions de ménages.